PORTAGE SALARIAL : EN QUOI CELA CONSISTE-T-IL ?

Le fonctionnement du portage salarial

Depuis quelques années, nous assistons à de nouvelles formes d’organisation de travail plus flexibles. Avec le développement des technologies, les métiers se font de plus en plus à distance. Pour lancer une activité, il faut donc avoir un statut juridique. Toutefois, tous les professionnels ne veulent pas passer par la création d’entreprise. Cela peut être dû à un manque de capital ou simplement pour éviter les charges administratives et fiscales. Dans ce cas, une forme d’emploi est adaptée à cette situation : le portage salarial.

En effet, c’est une alternative qui séduit de nombreux indépendants qui souhaitent garder les avantages du statut de salarié tout en ayant la mainmise sur leurs activités. Par ailleurs, c’est une solution très intéressante pour tous les entrepreneurs en quête de modernité. Liberté et sécurité, telles sont les deux principes qui englobent la notion du portage salarial.

De ce fait, comment le portage salarial marche-t-il ? Qui sont les principaux acteurs concernés ? Cet article vous aborde les points essentiels sur cette nouvelle forme méthode d’organisation.

Portage salarial : définitions

Le portage salarial est une solution qui permet à un entrepreneur de se conformer au statut de travailleur indépendant sans passer par la création d’entreprise. En France, ce type de service est inscrit dans un cadre légal depuis le début des années 80. Le principe est que l’entrepreneur aura le statut de salarié porté. Pour pouvoir recevoir ses honoraires, l’entrepreneur doit trouver une société de portage salarial.

Dans ce cas, cette société devient l’intermédiaire entre le salarié porté et son entreprise cliente. Pour être plus clair, nous pouvons dire que le portage salarial est une relation tripartite entre trois parties : le salarié porté, la société de portage salarial et l’entreprise cliente. Cette relation est régie par différents contrats. Le consultant n’aura pas à payer de charges fiscales ni à effectuer des démarches administratives qui sont parfois lourdes à gérer.portage salarial-activsolutions

Qu’est-ce qu’un salarié porté ?

Tout d’abord, un salarié porté est un travailleur indépendant qui exerce une prestation intellectuelle. Il existe différents profils de professionnels qui peuvent obtenir ce statut : consultant, auto-entrepreneur, formateur, coach, expert, cadres, étudiant et même retraité. Par la suite, le salarié porté doit disposer des compétences adaptées aux activités qu’il propose. Par ailleurs, il est de son devoir de trouver des missions auprès de son entreprise cliente.

Pour pouvoir bénéficier de ses honoraires, le consultant fait appel à une société de portage. Leur collaboration se confirme par un contrat de travail qui reprend les mêmes clauses que tout autre salarié. En effet, même en étant indépendant, le salarié porté reçoit les avantages d’un salarié classique. De ce fait, si le projet se termine, il peut mettre fin à la collaboration par une rupture de contrat.

Qu’est-ce qu’une société de portage ?

Pour pouvoir travailler en toute autonomie, un travailleur indépendant peut contacter une société de portage. Cette dernière endosse deux responsabilités : celle d’un prestataire de service et d’un employeur. Dans un premier temps, elle accompagne le professionnel dans le développement de son activité. C’est pourquoi, les deux partis concluent une convention de portage pour se mettre d’accord sur les modalités de leur collaboration.

En tant que prestataire de service, une société de portage doit avoir un statut juridique et un numéro d’immatriculation. Cela lui permet d’établir un autre contrat avec l’entreprise cliente du salarié porté. La mission d’une société portage ne s’arrête pas à un simple accompagnement administratif. En effet, elle se doit d’établir des stratégies pour améliorer le chiffre d’affaires du salarié en lui proposant par exemple une formation professionnelle.

Qu’en est-il de l’entreprise cliente ?

Lorsqu’une entreprise détecte un besoin en interne, elle peut choisir d’embaucher une personne qui deviendra par la suite un employé fixe. Soit elle fait appel à un prestataire extérieur qui doit avoir un statut légal pour exercer ses activités. Dans le cas où le prestataire ne serait pas encore immatriculé, il peut choisir de se faire porter par une entreprise existante. Ainsi, l’entreprise cliente peut payer les prestations du consultant à travers la société de portage.

Une fois le travailleur indépendant intégré dans la société, il peut signer un contrat de mission avec son entreprise cliente. Ce contrat évoque toutes les conditions de réalisation des missions externalisées et les prix de la prestation. Par conséquent, cette collaboration permet de se décharger de toutes les contraintes que ce soit au niveau de l’assurance, de la facturation et les autres frais. En bref, cette nouvelle forme d’externalisation de service permet d’accéder à plus d’expertise de qualité et sécurisée.

De ce fait, ce processus simplifie grandement toutes les démarches. Toutes les parties y trouvent son compte et peuvent en sortir gagnante. En outre, le portage salarial est une alternative avantageuse, alors pourquoi ne pas y recourir ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Inscription newsletter
Résumer :

Table of Contents