CREATION DE SOCIETE OFFSHORE : LE PALMARES MONDIAL

La création de société offshore est actuellement florissante sur le marché entrepreneurial et le marché des affaires. De plus en plus d’entreprises des pays occidentaux sont en quête de la destination idéale pour l’externalisation d’une partie ou de l’ensemble de leurs activités. Voici le top 5 des parfaites juridictions offshores.

L’île Maurice

En plus d’être une île paradisiaque et une destination touristique de rêve, cette île de l’Océan Indien est la destination la plus sollicitée de la région Afrique sur le marché mondial pour une création de société offshore. Plusieurs raisons expliquent cet engouement des investisseurs étrangers pour la création de sociétés offshores sur l’île Maurice. Ce sont des raisons évidentes en termes de fiscalités, d’administrations et de mains d’œuvre. En outre, l’île possède également de sérieux atouts en termes d’infrastructures immobilières et technologiques. Ces qualités séduisent à tel point que de nombreuses grandes entreprises européennes ne peuvent plus se passer des services délocalisés sur l’île Maurice.

Les Seychelles

Comme l’île Maurice, l’archipel des Seychelles se démarque par ses atouts touristiques. Mais ce qu’il faut savoir c’est qu’il représente également l’un des meilleurs environnements des affaires de l’Océan Indien. D’ailleurs, les Seychelles sont considérées comme un paradis fiscal incomparable. Loin du concept d’évasion fiscale, l’optimisation des fiscalités n’est pourtant pas approximative sur le territoire seychellois. Elle est bel et bien réelle. Investir dans une société offshore aux Seychelles est assurément rentable pour la simple raison que sur l’archipel, la fiscalité est inexistante. Il n’y a aucune obligation de s’acquitter de la taxe sur la valeur ajoutée ni de la taxe professionnelle. Puis cerises sur le gâteau, la création de société offshore aux Seychelles est parfaitement possible sans y être résident. Les autorités seychelloises respectent l’anonymat absolu des dirigeants de la société. De plus, un capital minimal n’est pas obligatoire.

Madagascar

La Grande Île, elle, se démarque de ses destinations offshores voisines de l’Océan Indien par plusieurs points. Son plus grand atout en termes d’outsourcing est sa population majoritairement jeune et réactive. Les jeunes malgaches ont la meilleure élocution française d’Afrique. En effet, ils maîtrisent parfaitement la langue française tant à l’écrit qu’à l’oral sans aucun accent. De plus, la main d’œuvre à Madagascar est la moins coûteuse en termes d’activités offshores. Au point d’ambitionner de devenir un hub numérique en Afrique, l’Île Rouge est également connue pour sa capacité en termes d’infrastructures et d’équipements liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Singapour

Egalement appelé « Suisse d’Asie » dans le jargon des affaires, Singapour est l’une des destinations offshores les plus intéressantes. Les avantages d’investir à Singapour résident surtout dans des privilèges relatifs à la fiscalité. Il est essentiel de préciser qu’un investissement offshore à Singapour est plus rentable pour les types de business de taille moyenne. Petit bémol, à la différence de l’île Maurice, les démarches pour la demande d’un permis de résidence sur le territoire singapourien sont beaucoup plus compliquées. Néanmoins une fois ce permis de résident en main, la création de société offshore à Singapour va de soi.

Chypre

Chypre représente une alternative conseillée pour les sociétés européennes souhaitant recourir à l’offshore tout en voulant rester sur le continent européen. En effet, en tenant compte de la fiscalité, Chypre présente le taux d’imposition le plus avantageux d’Europe. A titre d’exemple, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ne concerne que les bénéfices générés sur le territoire chypriote. Toutefois, force est de préciser qu’un capital minimal de 5000 euros est requis pour pouvoir démarrer officieusement l’exercice des activités d’une nouvelle société dans ce pays. De plus, l’ouverture d’un compte bancaire d’une société à caractère offshore requiert deux gestionnaires ou administrateurs chypriotes.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Inscription newsletter
Résumer :

Table of Contents