externalisation de services-outsourcing-activsolutions

OUTSOURCING : UN MARCHÉ TOUJOURS EN PROGRESSION

L’outsourcing : un phénomène de masse

L’outsourcing ou l’externalisation de services est devenue indispensable pour le développement d’une entreprise. Ce processus consiste à transférer des tâches existantes dans une entreprise vers une autre entreprise. Ce n’est pas une nouvelle stratégie économique, car l’outsourcing se produit partout dans le monde. Actuellement, les pays du Nord c’est-à-dire les pays occidentaux privilégient l’externalisation offshore plutôt que l’externalisation onshore. En effet, trouver un prestataire à l’étranger diminue beaucoup plus les coûts. De plus, les entreprises profitent d’une meilleure expertise.

Aujourd’hui, l’externalisation offshore profite à plusieurs pays, notamment les pays du Sud ou les pays émergents. En effet, les entreprises d’externalisation participent à l’accroissement du PIB de ces pays. Les activités de l’outsourcing créent des emplois à la population locale. De ce fait, l’apport de devises est le principal avantage de ces activités. Par ailleurs, c’est une raison pour laquelle l’administration mauricienne incite les investisseurs à créer une société offshore à l’île Maurice.

Dans cet article, nous allons nous focaliser sur l’externalisation offshore francophone. Quels sont les secteurs d’activité les plus touchés par ce phénomène ? Quelles sont les destinations privilégiées des entreprises françaises ? Réponses.

Outsourcing : les fonctions les plus externalisées

L’externalisation de services est une stratégie mondialement pratiquée par toutes les entreprises quel que soit sa taille et son statut. En France, par exemple, 82% des entreprises ont déjà eu recours à cette pratique. Les secteurs les plus touchés par l’externalisation sont l’informatique et la télécommunication. Puis la logistique et la distribution. Enfin, en dernière position se trouvent les ressources humaines (paie, recrutement et formation).

L’externalisation de service client connaît également un grand succès. C’est pourquoi, les prestataires en relation client se sont également multipliés dans les destinations offshores. En effet, peu importe le secteur d’activité, que ce soit dans le domaine de la santé, l’e-commerce, l’assurance, et même la banque, toutes les entreprises ne peuvent pas se passer du service client. Ainsi, les sociétés offshores se spécialisent dans un domaine précis pour gagner plus de parts de marché.externalisation-outsourcing-activsolutions

Outsourcing : l’île Maurice se trouve en 3ème position

Il existe de nombreux pays qui sont réputés en termes d’externalisation de services. Toutefois, les entreprises françaises ont leurs destinations privilégiées. En effet, malgré la notoriété d’une destination, elle n’est pas forcément adaptée aux besoins d’une entreprise française ou francophone. L’Inde par exemple, est la capitale mondiale de l’externalisation offshore. Seulement, ce pays vise le marché anglophone. C’est pourquoi, les entreprises optent pour des destinations francophones.

Selon une étude effectuée par Offshore Developpement, le Maroc apparaît comme le leader francophone du secteur avec une part de marché de 37%. Puis il est suivi de la Tunisie avec 23%. Enfin, avec 18% de part de marché, l’île Maurice conclut ce top 3 des destinations offshores privilégiées des entreprises françaises. Malgré sa troisième place, l’outsourcing reste un levier de développement pour l’entreprise et pour l’économie locale. C’est pourquoi, de nombreux investisseurs décident chaque année de créer une société offshore à Maurice.

Pour terminer, le secteur de l’outsourcing défie également la crise. En effet, cette période a montré l’efficacité du travail à distance. C’est pourquoi, même les entreprises les plus frileuses à l’idée d’externaliser leurs activités ont changé d’avis. Désormais, le marché de l’externalisation de services est très répandue dans toutes les entreprises. En outre, cette activité ne cessera de se développer.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *